La Diagonale des Fous by GaliPépé

« Le grand raid de la réunion aussi surnommé la diagonale des fous, 164kms et 9900 D+, mon objectif de l’année 2015 et même plus, mon objectif rêvé en trail ! Je me suis préparée au mieux en accroissant sagement les distances au fur et à mesure des années. Mais depuis la TDS au mois d’août , mon syndrome rotulien gauche s’est réveillé et m’empêche de finaliser ma prépa au cordeau. Mais grâce à mes magiciens de kinés, je vais pouvoir finalement prendre le départ. J’arrive donc à la réunion un peu juste, musculairement parlant, mais hyper bien reposée et avec un mental d’acier donc go galinette goooo ! Quelques jours avant la course, avec mon chéri et des amis, nous reconnaissons la portion Roche Plate – Maïdo, dans Mafate, nous permettant de réaliser que les ascensions seront vertigineuses et techniquissimes. Mon Dieu que ce cirque est beau ! Le lendemain, nous partons voir le sadique chemin des anglais avec ses pierres assemblées façon tremblement de terre. Un petit aperçu du chantier qui nous attend. Après plusieurs jours à peaufiner plan de course, ravitaillements avec la Team Gaspar (association qui promeut le sport en plein air à la réunion et qui nous a proposé de nous bichonner tout au long du parcours), diététique (sans oublier quelques Dodo :-) ) et repos, voici l’heure du grand départ, jeudi 22 octobre à 22h, de nuit. Même si l’organisation est beaucoup plus folklorique que celle du Mont Blanc , ce départ est mémorable … Des milliers de réunionnais sont là pour nous supporter, pour vibrer, pour chanter… On se prend pour des stars du tour de France ! Et ce, tout le long du parcours, dans le moindre petit village, au détour de champs de canne à sucre, dans des sentiers improbables, bref, l’île vit pour cette course ! Nous nous élançons avec mon Juju, Nico et Denis dans les rues de Saint Pierre, avec un cardio un peu élevé à cause de l’euphorie que nous procure cet instant. Je me sens hyper bien. Je fais la connaissance de quelques « raideurs »(c’est comme cela que sont nommés les coureurs du grand raid). Je pointe à piton textor (proche du volcan) avec 1h30 d’avance sur mon plan de course et on m’annonce 10eme femme ( sur 230) et 7eme senior. Waouh, la grande classe ! Direction mare à boue où le soleil se lève. C’est magique ! Je garderai longtemps à l’esprit ces couleurs de vert dégradé et cette immensité. Les vaches se joignent au spectacle. Le sentier est parsemé de pierres, de racines, de boue et ça m’éclate. Je m’amuse, je saute, je souris… Ce parcours est génial et me convient à merveille. Arrive coteau Kerveguen, dans la brume. Je m’amuse toujours autant, lorsqu’une douleur violente, type coup de poignard, me transperce le vaste interne gauche. Merde !! Une déchirure musculaire !! Non de non, pas maintenant, pas à cette course, pas là !!! La descente vers Mare à Joseph est hyper pentue, technique et équipée d’échelles. Je boîte, je descends à cloche pieds, j’ai mal. Je perds des places à profusion, Chistine Benard me double et m’encourage. J’arrive à Cilaos et je file voir médecin et kine de la Team Gaspar qui nous ravitaille. Je dis au kinésithérapeute, Benjamin, que je souhaite continuer si c’est jouable et il me dit qu’en strappant, ça peut le faire. Il me demande de me reposer 1h et de repartir pour voir ce que ça donne. J’ai un mental de feu, je suis 16eme femme maintenant et je repars en marchant. Trottiner est impossible. Je limite la casse en marchant sur le plat et les descentes vers bras machine et je mets l’accélérateur dans les montées. Au pied du Sentier du Taïbit, Patricia de la team Gaspar me demande si je continue. J’ai un doute. Si je franchis le Taïbit, je bascule dans Mafate et aucune évacuation médicale n’est envisageable. Tant pis, j’y vais !! (Quelle cruche !!) Je grimpe au sommet et j’attaque la pente vers Marla… C’est l’horreur, j’ai atrocément mal, je saute à cloche pieds les marches en bois et les pierres, je sens que mon muscle craque de plus en plus …. Pppfffiiiooouuu, je comprends que l’abandon me pend au nez, je ne peux pas continuer dans ces conditions. Au Ravitaillement de Marla, le verdict du Doc est sans appel : je dois rendre mon dossard maintenant et abandonner !! Je pleure toutes les larmes de mon corps … Je suis frustrée par un tel échec ! Le mental est là mais  il ne suffit pas quand le corps lâche .. Les bénévoles sont adorables et m’applaudissent tous. En revanche, aucune évacuation n’est possible. Il faut donc que je fasse chemin inverse jusqu’à Cilaos ou que je sorte par le col des bœufs. J’appelle Philippe,notre boss de la Team Gaspar, et il ne pourra me récupérer qu’à Cilaos. Mon chemin de croix continue. Je remonte le Taïbit et redescends vers Cilaos en croisant, en sens inverse, les coureurs qui font leur entrée dans Mafate. Mes larmes coulent en discontinue. J’ai la rage et j’en veux à mon corps. Une phrase réunionnaise me revient à l’esprit à ce moment : « le grand raid c’est 40% les jambes et 60% le mental » … Ça ne sera pas vrai pour moi.. Le lendemain, en me levant, mon genou et le bas de ma cuisse gauches ont doublé de volume, je ne peux pas poser la jambe correctement au sol.. J’ai donc pris la bonne décision ! Mais un abandon est dur à accepter et se digère amèrement … Il faut juste trouver les raisons de cette blessure et en tirer les bonnes conclusions. Le Trail est vraiment une discipline qui nous apprend, jour après jour, l’humilité et les limites. En tout cas, je suis très fière de mon cheri et de mes amis Nico, Denis, Charles, Zinzin, Roxane, Loïc, Alain, Jorge, Nico A, Diego, Jean Philippe, Mitch, qui sont finishers de cette édition 2015. De vrais fous !! émoticône smile Encore un grand bravo à Aude, Laurence, Alberic et Romain sur le Bourbon. Merci du fond du cœur à l’aide précieuse de la team Gaspar 4 épices. Et la grande classe, nous montons sur le podium par équipe (Gaspar 4 épices) grâce à la ténacité et l’énorme performance de nos coéquipiers Diego Pazos (4ème scratch), Jean Hugo Hoareau (10eme scratch) et Shangé Sherpa (19ème scratch) … Encore une belle réussite volée, façon galinette :-) ). » Allez hop, des soins, du repos, du chouchoutage… et on repart pour de nouvelles aventures, de nouveaux défis… Mais sachez qu’un air de vengeance plane au dessus de l’île… la galinette reviendra… un jour ou l’autre… et elle aura les crocs… planquez-vous !!

3 Réponses à “La Diagonale des Fous by GaliPépé”

  1. Jphi dit :

    Allez c’est le corps qui t’a lâché, pas le mental, c’est bon signe pour la suite… (bon pour le mental il faudra que tu travailles tes hallucinations de berger allemand)
    Bon souvenir de cette (courte pour nous) soirée grillades sans son ni lumière, mais c’était pour la bonne cause : -> http://www.runtheplanet.fr/2015/11/grand-benare.html (my blog)
    A un de ces 4 alors ;)

    Jphi

    PS : le site du Cévennes Trail Club, on en avait parlé.. : http://www.cevennes-trail-club.fr

    • galinettes dit :

      Merci beaucoup jean Phi pour ton com ;-) … j’y retournerai pour me venger !! ;-) ..; Avec Juu, nous avons visionné ta dernière vidéo, sur runtheplanet, et elle est exceptionnelle, sublime, scotchante… bravo !! .. nous espérons te croiser un de ces 4.. bises

  2. semiaprotrail dit :

    Slt! Cool vot blog!

    Moi aussi ke suis passionné de trail. Passez sur mon site un de ces 4! http://semiaprotrail.unblog.fr et n’hésitez pas à laisser un petit comment!

    Merciii!!!

Laisser un commentaire

Corpsetesprit1 |
... |
Lesroutierssportifs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petanquepalmares
| Foot Addicts
| My Lovely Horse